[test] OnePlus 2 - davidgrandmougin(.com) | photography

View all essays

[test] OnePlus 2

Les invitations se cherchent comme le Saint Graal, voilà le OnePlus 2, le successeur du parfait OnePlus One.
Que vaut-il ? Est-il mieux que son grand frère ? Il est bien. Oui.
Mais on va élaborer un peu plus en vidéo et aussi dans le billet en dessous.


Comme d'habitude c'est coupé en sous-parties, bonne lecture.

Packaging et mise en route

Sur ce point le OnePlus 2 se différencie de son prédécesseur, finies les 2 boites, il n'y en a plus qu'une, plus compacte, peut être moins "premium" qu'avant, mais plus pratique.

Dedans on trouve le téléphone sur lequel un film de protection est déjà posé, quelques papiers pour la bonne mise en route, le bloc mural/USB qui plus joli que l'ancien, le câble USB-C/USB et voilà. À noter qu'il n'y a pas d'extracteur SIM parce qu'il n'y en a pas besoin. Pour ce qui est de la carte SIM, il suffit d'enlever le dos, qui se déclipse, de mettre la nano SIM dans l'emplacement prévu à cet effet et c'est tout bon. Le OnePlus 2 est doté de la fonctionnalité double SIM, je ne l'ai pas testé, mais d'après des retours ça marche sans soucis. (Mettez bien votre SIM principal dans l'emplacement 1, ça évitera de se plaindre pour rien)

La mise en route du téléphone est tout ce qu'il y a de plus standard, malgré un léger problème d'activation qui m'a obligé à le réinitialiser pour pouvoir connecter mon compte Google et remettre ma sauvegarde tout se fait comme sur tous les autres GSM sous Android. Une fois les réglages de base faits, vous devrez configurer OxygenOS, à savoir si vous préférez les boutons physiques ou à l'écran, les gestes sur l'écran de verrouillage et si vous souhaitez activer Shelf, on reviendra sur ce dernier plus tard.

Voilà le téléphone est prêt à être utilisé.

Prise en main

En main le OnePlus 2 tient mieux que son prédécesseur, surement à cause de son contour métallique et de son dos "peau de pêche" un peu plus rugueux qu'avant, j'aime. Le design se discute, personnellement j'aime bien au bout de 24 je le trouve plus actuel que mon ancien OnePlus One, mais certains n'aimeront pas, du moins l'appareil photo qui peut sembler avoir été placé un peu trop bas. (cliquez pour faire défiler les photos)

En faisant le tour du téléphone on trouve au sommet le port jack 3.5 et un micro, sur le tranche droite les boutons de volume et de verrouillage, en dessous le port USB-C, un haut-parleur et un micro et enfin sur la tranche gauche, la nouveauté de ce OnePlus 2 le bouton coulissant pour choisir entre le mode normal, prioritaire et ne pas déranger, on reviendra également sur ce point plus en détail.

Au dos on trouve le capteur de 13MP, 2 flashs et nouveauté, l'autofocus laser, en façade une camera frontale de 5MP, l'écran de 5,5", la LED de notification les boutons de navigation et le lecteur d'empreintes digitales .

OxygenOS

OxygenOS est également un des points forts de ce téléphone, cette version d'Android presque stock apporte son lot de fonctionnalités intéressantes, dont certaines qui n'arriveront qu'avec Android 6.0 Marshmallow :

Launcher3 et Shelf

OxygenOS propose son propre Launcher, appelé Launcher3, très proche de celui Google à une exception près, Google Now est remplacé par Shelf, un page qui vous suggère les applications les plus utilisées, les contacts récents et la météo. Shelf est surement amené à évoluer, mais c'est un petit plus pratique pour ceux qui ont besoin d'accéder à certaines applications rapidement. Il est également possible de choisir le nombre d'icônes qui s'affichent dans le tiroir d'applications.


Lecteur d'empreintes digitales

Oui c'est en partie matériel, mais range ça ici, parce qu'OxygenOS 2.0 gère les empreintes digitales, en effet du bout de votre doigt il est possible de déverrouiller téléphone. Malheureusement le lecteur d'empreintes ne marche pas avec AcDisplay, et il ne sert pas (encore) aux payements ou autre.


Audio Tuner

Audiophiles, cette fonction est faite pour vous, dès lors que vous lancez un contenu multimédia (musique, film ou jeu) vous pourrez choisir un préréglage pour profiter d'une qualité audio améliorée. L'équaliseur permet également de switcher entre différents profils selon le type de musique ou de créer le vôtre.


Mode sombre

OxygenOS 2.0 propose un mode qui permet d'assombrir des fenêtres, sur le papier c'est quelque chose de bien, mais dans les faits ça ne marche qu'avec l'application Préférences et le Launcher3. Certes il est possible de choisir la couleur d'atténuation, celle qui va avec le noir des fenêtres parmi 8 prédéfinies, mais ce n'est pas assez ... On espère voir ça dans d'autres applications, en attendant on ne se bousillera plus les yeux en ouvrant les réglages la nuit.


Permissions d'applications

Une des nouveautés d'Android M (6.0) est de vous donner plus de contrôle sur ce à quoi vos applications accèdent. Avec OxygenOS 2.0 il déjà est possible de désactiver l'accès à la localisation, aux contacts ou autres pour les applications qui sont trop envahissantes. Bon point


Réglages rapides

Comme dans OxygenOS 1, vous pouvez réorganiser le tiroir des réglages rapides (celui en tirant depuis le haut) en modifiant l'ordre des boutons en les glissants ou mieux, masquer ceux qui sont inutiles.


Bouton switcher

C'est là une des nouveautés d'une OnePlus 2 qui est un des seuls téléphone avec l'iPhone à proposer un bouton qui permet de naviguer entre les modes normal/prioritaires/silencieux. Chose bien pensée, le bouton vibre à chaque déplacement, ce qui permet de savoir si le mode a bien été changé. On apprécie d'autant plus qu'Android L ne propose plus de réel mode silencieux.


Appareil photo

Le capteur 13MP se défend bien, très bien même. L'autofocus laser fait très bien son travail et permet une mise au point plus rapide et précise que sur le OnePlus One. De même pour la vidéo, le OnePlus 2 peut filmer en 4K sans trop chauffer et aller jusqu'à 120fps en 720p. L'application Appareil Photo en elle même est bien pensée, un mélange de celle de Google et celle d'iOS, intuitive, jolie et rapide.
Parce que des images c'est plus parlant quand on parle photo, je vous ai mis quelques exemples rapides (parce que je fais rarement des photos avec le téléphone) juste en dessous, pris avec l'application Appareil Photo d'OxygenOS dans différentes conditions (cliquez pour faire défiler les photos) :

Conclusion

Annoncé comme le flagship killer de 2016, est-ce que ce OnePlus 2 tient cette promesse ? Non.

Mais il est assurément celui de 2015, un Snapdragon 810 qui ne chauffe pas, un lecteur d'empreintes digitales très fiable et rapide, de l'USB-C des fonctionnalités propres à ce téléphone qui en plus est très abordable. Mais pourquoi un non ? Je pense qu'en 2016 tous les flagship (téléphones hauts de gamme) auront la recharge rapide, sans fil, ce que n'a pas ce OnePlus 2 et surtout, pas de NFC, ce qui peut poser un problème si Android Pay arrive un jour dans l'hexagone, ce qui se pourrait d'ici 1 an. Ou alors flagship killer de 2016 parce que vous ne l'aurez pas avant le début de l'année prochaine.

Pour ce qui est des invitations je n'en ai pas encore, mais promis quand elles arrivent je les distribuerai. Je ne sais pas encore comment, mais n'hésitez pas à me suivre sur Twitter (@davidgrdm) pour rester au courant.

  • [test] : Duet par Protag

    Ayant perdu mes clés la semaine dernière (puis miraculeusement retrouvées, merci les esprits), je me suis dit qu'il était possible d'éviter que ça arrive à nouveau, et que la prochaine fois je n'aurai pas autant de chance. Chose bien pensée, vous…

    [review] Petzval 85mm f/2.2

    Il a quelques semaines j'ai investi dans un nouvel objectif (après un bon moment à juste utiliser le 50mm f/1.4, il était temps) et j'ai eu envie d'écrire quelques mots sur mon dernier coup de coeur, le particulier Petzval 85mm f/2. 2 de Lomography…